Par Pierrick GILLET, Préparateur physique diplômé des Universités de Lyon et Dijon, Diététicien
Coach à ORION CS

1 2 3 4

Une efficacité reconnue

Le principe de l’électrostimulation musculaire (EMS) existe depuis bientôt un demi-siècle mais les progrès technologiques et scientifiques ont permis d’améliorer cette technique pour la rendre depuis quelques années d’une étonnante efficacité en préparation physique. Et l’apparition des équipements Miha Bodytec®, qui propose une dizaine de voies de stimulation musculaire simultanée », n’est pas étrangère à cette importante évolution.

Des séances de courte durée adaptées à la vie moderne

L’intensité de la contraction musculaire par EMS est bien plus importante qu’une contraction volontaire commandée par notre cerveau, quelles que soient notre volonté, notre détermination et notre force. C’est là le premier intérêt de l’EMS. Une stimulation volontaire recrute au maximum 70% des fibres musculaires, contre 100% lors d’un couplage avec électrostimulation ! C’est pour cette raison que le travail est très profond et la durée de la séance limitée à 20 minutes pour des résultats comparables, voire supérieurs à plusieurs heures de préparation physique traditionnelle.

Un usage ouvert à tous

ORION CS  est une référence à Lyon dans le coaching individualisé par EMS d’athlètes de haut niveau dans de multiples secteurs d’activités sportives (pilote rallye et endurance moto, skieur, footballeur professionnel, sprinteur et triathlète handisport, plongeur spéléologue, combattant…). Mais le Centre est ouvert à tous : notre client le plus âgé a 84 ans, 4 autres ont plus de 75 ans. Beaucoup étaient à classer dans la catégorie des « sédentaires » ou non sportif, certains sont arrivés avec une obésité importante, du diabète ou des douleurs articulaires chroniques. Autant de pathologies pour lesquelles l’activité physique est conseillée. Dans tous les cas, l’EMS a été un outil très utile pour les coachs. Les contre-indications étant assez rares (pacemakers, grossesse…).

De quoi parle-t-on au juste ?

La contraction musculaire volontaire (sans électrostimulation « externe ») n’est ni plus ni moins que la réponse à un stimulus électrique généré par notre système nerveux. L’utilisation de l’EMS peut remplacer la commande du cerveau. En cela, la contraction n’est pas dite « volontaire » mais elle est belle et bien réelle. Il n’y a rien de magique.

Comment ça marche ?

5Grâce à un gilet sur lequel on retrouve

  • 5 paires d’électrodes (stimulant les muscles lombaires, les rhomboïdes, le grand dorsal, les grands droits et les pectoraux),
  • une ceinture au niveau du bassin avec une paire d’électrodes sur les grands fessiers,
  • des sangles pour les cuisses et les bras,

Ce sont 8 grands groupes musculaires qui peuvent être stimulés et contractés simultanément. Il est possible, selon les besoins, d’ajouter encore 2 paires d’électrodes sur les trapèzes supérieurs, les obliques, les moyens fessiers ou les mollets.

L’intensité des impulsions utilisées est de l’ordre du micro-Ampère, ce qui reste totalement inoffensif pour le corps humain et suffisant pour provoquer de fortes contractions musculaires.

La fréquence correspond au nombre d’impulsions par seconde, mesuré en Hertz (Hz). La stimulation optimale est obtenue à une fréquence de 85Hz. D’autres fréquences peuvent néanmoins être utilisées à d’autres buts : métabolique (endurance) ou relâchement du tonus (récupération).

La durée d’impulsion (et donc de contraction musculaire) et l’intervalle de récupération sont de 4 secondes chacun. Mais cela peut être augmenté pour des sportifs de haut niveau à 10 secondes. Par expérience, cette alternance de 4/4 est,  pour la très grande majorité des profils, bien suffisante !

Relié par un câble d’environ 1m50 au moniteur de commandes, la personne coachée peut réaliser des mouvements de préparation physique générale qui, combinés à l’EMS, augmentent encore l’efficacité de la séance.

L’absence de contrainte ostéo-articulaire

Si l’EMS stimule 100% des fibres musculaires pour une contraction maximale, le second avantage non négligeable pour chacun des publics, est l’absence pour les articulations, des contraintes habituelles de l’activité physique.

Prenons l’exemple des cuisses : les sangles d’électrostimulation, à un certain niveau d’intensité, stimulent en profondeur quadriceps, ischio-jambiers, tenseurs et adducteurs. Ajoutons un mouvement volontaire de ½ squat  (flexion des genoux) pendant la contraction, sans autre charge additionnelle que son poids de corps.

Le résultat, en terme d’intensité de contraction, est très important. Pour tenter de reproduire une intensité identique sans EMS, il faudrait charger une barre très lourde pour effectuer le ½ squat, faisant courir des risques ostéo-articulaires pour l’athlète. Cela est vrai aussi pour le renforcement des muscles lombaires avec les risques attenants pour les disques intervertébraux, la musculation des grands droits (les abdominaux) et le danger de pression sur les viscères et le plancher périnéal, etc.

Le rééquilibrage des forces

Autre intérêt de l’utilisation de l’EMS et de l’équipement miha bodytec® : la possibilité sans risque, de rééquilibrer les forces de nos chaines musculaires, des muscles agonistes et antagonistes et de nos appuis droite gauche.

Lorsque le coach effectue les réglages d’intensité de chaque groupe musculaire, c’est le feedback de la personne coachée qui permet de trouver chaque niveau de stimulation pour chacune des paires d’électrodes. La réponse est individuelle et dépend au départ de ses déséquilibres.

Dans de nombreux cas, le mode de vie actuelle nous contraint à rester longtemps en position assise, devant un écran ou en voiture et entraîne une hypotonicité des muscles formant ce que l’on nomme la chaine musculaire postérieure (ischio-jambier, grands fessiers, muscles lombaires).

Le niveau de stimulation lors des premières séances d’EMS n’a donc pas besoin d’être élevé car il risque d’entraîner des courbatures marquées prouvant l’efficacité de la méthode mais entraînant surtout une adaptation et une tonicité plus importante. En fonction des déséquilibres des chaînes musculaires, le coach portera une attention particulière au renforcement de certains groupes musculaires plus que d’autres.

L’intensité des électrodes est identique à droite et à gauche. Si un côté est plus douloureux, ce n’est donc pas parce que le niveau d’intensité est plus fort mais parce que la stimulation entraîne plus de sollicitations. Ce côté est donc soit plus fatigué que l’autre soit plus faible. Ce que l’on constate encore une fois dans de nombreux cas.

Mais la progression ira toujours dans le sens d’un rééquilibrage des forces, l’intensité maximum soutenue ne pouvant être que celle du côté faible. Le principe est identique au niveau des sangles de cuisses et de bras. Les muscles agonistes et antagonistes sont stimulés simultanément et à la même intensité. La personne coaché acceptera une intensité maximale sur le muscle agoniste ou antagoniste le plus faible. La succession de séances améliorera les faiblesses, contrairement à certaines disciplines sportives qui peuvent au cours de la pratique, accroître le déséquilibre.

Une séance de sport combinée à de l’électrostimulation

Rien de magique donc, mais une efficacité liée à l’équipement et à la combinaison de l’EMS avec des exercices de préparation physique générale (gainage dynamique, proprioception, mouvement poly-articulaires etc.).

L’engagement de la personne coachée dans la séance reste donc primordial, de manière à permettre au coach d’optimiser l’entraînement.

On est donc très loin de l’image d’une personne allongée dans son canapé devant la télévision avec une ceinture d’électrostimulation sur les abdominaux. Et si l’investissement physique et mental est nécessaire, les résultats sont à la hauteur : augmentation de la tonicité et de la force musculaire, amélioration globale des performances physiques, diminution de la masse grasse, correction des déséquilibres etc.

Le Centre ORION CS et ses coachs vous attendent et seront à votre écoute.

Venez les  rencontrer et  découvrir l’électrostimulation musculaire et  le Miha Bodytec®

www.orioncs.fr

https://www.miha-bodytec.com/fr/

Pour les étudiants STAPS, prépas physiques et toutes les personnes friandes de références scientifiques :

https://www.miha-bodytec.com/fr/studien/

https://fr.linkedin.com/pulse/etude-scientifique-sur-l%C3%A9lectrostimulation-musculaire-val%C3%A9rie-voros

http://expertise-performance.u-bourgogne.fr/pdf/Electro.pdf

http://expertise-performance.u-bourgogne.fr/english/pdf/basket%202.pdf

Ajouter un Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires.